Skip to main content
Casa Bacardi
1 sur 1
  • États :
    Porto Rico

L’une des plus grandes marques de rhum au monde est installée dans un édifice de style Art déco tropical.

À la lisière de la cité ouvrière de Cataño, à Porto Rico, se trouve le paradis des amateurs de cocktails raffinés : la Casa Bacardí. Cachée derrière un immense portail de fer orné de l’emblème original de la marque (une chauve-souris), la plus grande distillerie Bacardí au monde a des airs de country club sélect. La pelouse luxuriante et bien entretenue, agrémentée de palmiers tropicaux et de sculptures modernes, offre le cadre idéal pour le superbe bâtiment Art déco qui abrite « la Cathédrale du rhum ».

Casa Bacardí

On ne peut que vous conseiller de faire un détour pour visiter cette distillerie, qui produit plus de 100 000 litres de rhum par jour. Pour vous y rendre, commencez par prendre le ferry Lancha de Cataño au port de la vieille ville coloniale de San Juan, à Porto Rico, qui vous fera traverser la Bahía de San Juan pour la modique somme de 50 cents. En débarquant dans le port de Cataño, un service de navette à l’ancienne vous conduira à la Casa Bacardí moyennant quelques dollars.

Même si elle s’impose comme l’une des plus grandes marques au monde, Bacardí reste une entreprise familiale. Son fondateur Don Facundo Bacardí Massó, un Espagnol émigré à Cuba en 1830, a inventé une méthode de distillation unique qui a transformé le rhum, ancienne boisson préférée des matelots de la Royal Navy, en un spiritueux raffiné. Aujourd’hui encore, le rhum Bacardí est fabriqué en respectant quasiment à la lettre le processus original de fermentation, de distillation et de filtration mis au point par Don Facundo.

San Juan
En savoir plus

Quand l’alcool rencontre l’architecture

Il a ouvert sa première distillerie à Cuba en 1862 dans un bâtiment qui abritait sous son toit une famille de roussettes, ce qui a inspiré le célèbre logo Bacardí. Le fils aîné de Don Facundo a été emprisonné, puis expulsé de Cuba pendant la guerre d’indépendance cubaine dans les années 1890, mais l’après-guerre a signé l’arrivée sur l’île du Coca-Cola via les troupes américaines, favorisant la création d’un des cocktails les plus simples et les plus populaires au monde : le Cuba libre ou rhum-Coca (avec une tranche de citron vert). Avec le succès grandissant, Bacardí a ouvert d’autres usines au Mexique et à Porto Rico. Toutefois, les troubles qui frappèrent Cuba dans les années 1960 décidèrent la famille Bacardí à quitter définitivement l’île, faisant de leur distillerie de Porto Rico leur site de production principal.

Aujourd’hui, chacun peut visiter l’élégante Casa Bacardí dans son écrin de verdure et découvrir une partie de son processus de distillation secret, ainsi que son musée qui présente quelques-unes des toutes premières bouteilles de rhum Bacardí et une partie des centaines de médailles remportées par la marque. La visite se termine au bar extérieur, où vous pourrez déguster des rhums historiques de Don Facundo. Le principal attrait de la Casa Bacardí reste le bâtiment de la distillerie, l’un des plus beaux exemples d’architecture Art déco tropicale des Caraïbes.

Ce qu’il faut savoir avant de partir

La Casa Bacardí est fermée le lundi.

Contenu créé à l’origine pour Atlas Obscura.

Plus d'informations

Thèmes connexes :